Site de l’ERITA

Aragon au CAPES 2008

lundi 17 mars 2008, par L. V.

Voici le sujet sur lequel les candidats au CAPES de Lettres modernes ont dû s’exprimer (épreuve du lundi 17 mars 2008) :

" (...) Il n’y a poésie qu’autant qu’il y a méditation sur le langage, et à chaque pas réinvention de ce langage. Ce qui implique de briser les cadres fixes du langage, les règles de la grammaire, les lois du discours. C’est bien ce qui a mené les poètes si loin dans le chemin de la liberté, et c’est cette liberté qui m’a fait m’avancer dans la voie de la rigueur, cette liberté véritable."

(Louis Aragon, "arma virumque cano" ["je chante les armes et l’homme"], préface au recueil Les Yeux d’Elsa 1942 ; éd Gallimard, "Bibliothèque de la Pléiade", Oeuvres poétiques, I, 2007, p.747).

Vous analyserez et discuterez ces propos en vous appuyant sur des exemples précis.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0