Site de l’ERITA

Equipe Aragon (ITEM) - Séminaire du 23 mars 2013

lundi 11 mars 2013, par L. V.

Le prochain séminaire de l’Equipe Aragon aura lieu le samedi 23 mars 2013. Nous aurons le plaisir d’accueillir trois orateurs : Pierre Campion, spécialiste des rapports littérature / philosophie, Anne Duprat, Professeure de littérature comparée à l’université d’Amiens et écrivain et enfin Lucille Zimba, doctorante à l’Université d’Orléans. Le séminaire se tiendra 45 rue d’Ulm, à Paris, salle Weil, de 9h30 à 17h.

On trouvera ci-dessous le descriptif des communications : les séances sont ouvertes à tous.

Matinée : 9h30-12h30

Pierre CAMPION : « Un moment de compagnonnage : Sartre et Aragon (1952-1954) »

Au printemps de 1952, la guerre froide se cristallise en France autour de l’affaire Henri Martin et de l’échec du Parti communiste et de la CGT dans leur action contre la venue en France du général Ridgway. Dans ces circonstances, autour du thème de la lutte pour la Paix, Sartre propose une sorte d’unité d’action au Parti communiste. Pendant deux années, Sartre et Aragon vont agir ensemble, chacun de son côté rencontrant des difficultés dans son propre camp et aucun des deux ne perdant de vue son œuvre propre. Deux puissances intellectuelles et politiques, que tout sépare par ailleurs, cherchent à se coordonner, non sans malentendus.

Après-midi : 14h-17h :

Anne DUPRAT : « Grenade perdue/Grenade tombée dans Le Fou d’Elsa »

Songe logé dans un mensonge de l’histoire, Le Fou d’Elsa réécrit du côté des vaincus, au nom d’un poète imaginaire, la chute du dernier royaume nasride d’Espagne, l’année même de la découverte de l’Amérique, « la veille où Grenade fut prise ». Grenade tombée contre Grenade perdue : la dialectique permet au Fou de défaire le texte de l’histoire, et d’en retisser librement les fils. Or ce contrepoint n’était pas sans exemple : il fonde au 16e siècle la poétique du romancero nuevo. Redécouverts au 19e siècle en Espagne, en France et en Angleterre, ces romances qui célèbrent la guerre de frontière du point de vue de l’ennemi ont en partie inspiré les premières révisions romantiques de l’histoire castillane de la Reconquista. En tentant de rapprocher ce déplacement poétique de celui auquel se livre Aragon dans le Fou d’Elsa, on proposera quelques remarques sur le fonctionnement général de la métaphore culturelle sur laquelle repose le poème.

Lucille ZIMBA : le début du XXe siècle dans le Monde réel. Quelle terminologie pour quelle (belle) époque ?

L’expression « Belle Époque », qui désigne le début du XXe siècle en France, reste une dénomination controversée et absente de l’écriture aragonienne. Il importe donc de montrer quelle reconfiguration lexicale de cette époque est mise en place dans le début du Monde réel d’Aragon. Le temps du récit, différent de celui de l’écriture, est reconfiguré sous l’égide de la dégénérescence d’une « mentalité poétique ». De la description à la (con)fusion des temps, Aragon pose ici les fondements d’une esthétique romanesque, celle du roman de l’intemporalité.

Présentation des intervenants :

Pierre CAMPION

Pierre Campion a enseigné les Lettres dans les classes préparatoires. Plusieurs livres et de nombreux articles qui tournent le plus souvent autour des relations entre la littérature et la philosophie. En ce moment, il s’intéresse particulièrement au tournant des années 1950, quand les débats sur la situation historique et la montée des sciences humaines préparent des remaniements décisifs dans la pensée occidentale. À paraître, aux PUR, L’Ombre de Merleau-Ponty.

Anne DUPRAT

Professeure de littérature comparée à l’université d’Amiens et écrivain, dirige l’équipe de recherches « Groupe Orient/Occident » (CRLC Paris-Sorbonne Paris-IV), responsable de la coordination du Programme « Islam/ Chrétienté au seuil de la modernité. Images et réalités de la guerre de course en Méditerranée » (CORSO) dans le cadre de l’appel à projets ANR thématique en Sciences Humaines 2006, « Conflits, Guerres, Violences »), Directrice de la collection littéraire Mediterranea (éds. Bouchène, Paris). Dernière publication : Vraisemblances. Poétique et théorie de la fiction en France et en Italie (XVIe-XVIIe siècles), Paris, Champion, « Bibliothèque de littérature générale et comparée », 2009, 408 p. A paraître : Histoire du Captif. La littérature barbaresque du Siècle d’Or, essai, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, coll. « En toutes lettres », à paraître [2013].

Lucille ZIMBA

Doctorante en 2ème année (Laboratoire Polen-Cepoc) Sujet de thèse : L’invention de la Belle Epoque (dir. M. Denis Pernot) Thèmes : XXe siècle - roman - oeuvres mémorielles - reconfiguration de l’histoire dans la littérature

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0