Site de l’ERITA

Rapport moral 2013, par Corinne Grenouillet

lundi 10 février 2014, par C. G.

Équipe de Recherche Interdisciplinaire sur Elsa Triolet et Aragon

Bilan moral de l’année 2013, approuvé par l’AG du 1er février 2014

présenté à Paris par Corinne Grenouillet (présidente)

Si elle n’a pas eu l’intensité de l’année 2012 (en particulier du mois de décembre, qui correspondait au trentenaire de la mort d’Aragon), l’année 2013 a été riche et productive pour notre équipe. Nos activités se sont réparties en deux axes majeurs : séminaires et colloque, publications (sur papier et en ligne).
Nos rencontres se sont maintenues à un rythme de trois par année, ce qui semble suffisant au regard de notre dispersion géographique et de « l’offre aragonienne » actuelle, l’ITEM proposant également de son côté environ trois séminaires annuels. Nous avons une fois de plus veillé à ce que les dates des séminaires proposés par les deux équipes soient compatibles : plusieurs membres de notre association participent en effet aux travaux de l’ITEM. Le principe d’une journée « commune » (ERITA/ITEM) a donné lieu à un grand colloque sur « Aragon : Théâtre/Roman », par quoi je commencerai, car il s’agit là de l’événement majeur de l’année.

Organisé par Marie-Christine Mourier et Roselyne Waller pour l’ERITA, en collaboration avec l’ITEM, les 24 et 25 mai 2013, ce colloque s’est tenu au Moulin de la Villeneuve (Saint-Arnoult en Yvelines), où nous avons été parfaitement accueillis, comme à l’accoutumée, par l’équipe de la Maison Elsa Triolet-Aragon, partenaire du colloque (Caroline Bruant, Bernard Vasseur et François). Deux artistes, Kti Vandamme et Jean-Claude Demeure, ont présenté leur approche plastique de Théâtre/Roman sous la forme d’un livre d’artiste, livre de dialogue avec le texte d’Aragon. Marie Revault d’Allonnes, comédienne, a interprété de manière personnelle et sensible le poème d’Aragon, Les Chambres. Suzanne Ravis a prononcé, à l’ouverture de ce colloque, un hommage à Michel Apel-Muller rappelant son parcours et son rôle fondateur dans la recherche.
Les organisatrices ont depuis fourni un important travail éditorial de collectes et révisions des communications en vue d’une publication aux Presses Universitaires de Valenciennes qui devrait voir le jour en 2014, avec des contributions de plusieurs d’entre nous (outre les deux organisatrices : R. Lahanque, C. Grenouillet, J. Pintueles, A. Trouvé, M. Vassevière)
Notre précédente AG, le 23 février, a donné lieu à une après-midi consacrée à Elsa Triolet : Claudine Monteil a présenté un travail sur les relations et le parallèle qu’on peut établir entre Elsa Triolet et Simone de Beauvoir et Nicolas Mouton nous a fait découvrir « les archives sonores d’Elsa Triolet ». Nous avons pu constater à cette occasion qu’un public relativement important (de non-chercheurs) s’était déplacé, ce qui montre l’intérêt suscité par Elsa Triolet. Quant à la journée Aragon du 13 octobre, elle nous a permis d’entendre une communication de Georges Aillaud sur Le Témoin des Martyrs et de Johanne Le Ray sur Aragon, « traducteur polymorphe ».

En automne, une fois de plus notre équipe a dû migrer. Il convient de remercier les deux collègues professeurs de Paris VII, Florence Lotterie et Carine Trevisan, qui permettent des rencontres à Paris VII, dans ce qui est devenu le Centre de ressources Jacques Seebacher, fédérant la recherche dix-neuvièmiste au CERILAC.

En ce qui concerne notre activité de publication papier, il faut signaler la parution de Recherches croisées Aragon/ Elsa Triolet n° 14. Consacré à l’édition des actes du colloque sur Les Lettres françaises qui a eu lieu au Moulin les 10 et 11 juin 2011, ce numéro a été coordonné et mis en page par Luc Vigier et Maryse Vassevière. Huit d’entre nous ont participé au volume (outre les deux personnes citées) : L. Aghbarian, É. Béguin, E. Caulet, M. Delranc-Gaudric, C. Grenouillet et J. Pintueles. Le volume a publié des témoignages (P. Daix, R. Depestre, C. Dobzynski) et bien sûr des travaux de chercheurs extérieurs à l’ÉRITA (D. Bougnoux, Y. Lavoinne, J. Morisson et F. Vignale).
Le comité de rédaction a contribué à son élaboration par l’habituel travail souterrain de lectures et de corrections. La demande de subvention déposée à l’Université de Strasbourg a permis un financement exceptionnel – et sans doute intégral – du volume (puisque nous avons obtenu la somme de 2000 € en juin 2013). Il s’agit de notre dernière publication avec Lucien Braun (« anciennes » Presses Universitaires de Strasbourg, dites PUS-Association, qui existe toujours) qu’il faut remercier ici pour son soutien au cours de toutes ces années (11 ans). L’édition du numéro 14 a pu se faire dans des délais extrêmement rapides (prêt en février, le volume a été publié en juin), parce que le travail de mise en page avait été entièrement réalisé, parce que les PUS bénéficiaient de la collaboration d’une jeune secrétaire dynamique (Pauline Lemaire a réalisé un important travail de correction et de relecture) et parce que Corinne Grenouillet s’est trouvée là au moment opportun.
Cette année a vu aussi œuvrer dans l’ombre (pour l’instant) le comité de rédaction et les coordonnateurs du futur volume à paraître en 2014 : Aragon, trente ans après, dont le sommaire réunit des contributions de plusieurs chercheurs que nous publions dans les Recherches croisées Aragon/ Elsa Triolet pour la première fois (M. de Boissieu, M.-C.Bouju, A. Cavallero, F. Mahot-Boudias, B. N’guessan Larroux, J. Le Ray), renouvellement qui est le résultat d’un appel lancé sur Fabula en juillet 2013.

Concernant l’activité du site internet, il convient de noter un léger ralentissement dans les publications (30 articles de taille variable ont toutefois été mis en ligne) : la mise en ligne repose en effet sur une seule personne, la présidente de l’ÉRITA (malgré les efforts de cette dernière pour partager ses tâches) et un travail éditorial sérieux exige du temps.
Après les nombreux articles d’hommages rendus à Michel Apel-Muller sur le site à la toute fin décembre 2012, le dossier « Aragon, trente ans après », piloté par Erwan Caulet, Marianne Delranc, Josette Pintueles, Patricia Principalli, et comportant de nombreuses contributions, s’est bouclé sur un article de fond : Suzanne Ravis a dressé pour le site un bilan de la recherche aragonienne depuis 30 ans. Le dossier complet (à cheval sur 2012 et 2013) comporte 16 articles, dont 4 publiés en janvier 2013. Au cours du mois d’avril, ont été mis en ligne un dossier présenté par Michel Apel-Muller dans un numéro spécial de L’Humanité, « Le Continent Aragon » (février 2008) et le « dossier Alexandre » (1897-1991), réalisé par Hervé Bismuth et Agnès Alexandre-Collier, présentant le témoignage de l’ami de jeunesse d’Aragon, et trois des lettres d’appelé qu’Aragon lui a envoyées, datées de novembre 1918 à février 1919. Ce dossier, retiré du site, sera intégré dans les Recherches croisées Aragon / Elsa Triolet n° 15.

Parmi les contributions réalisées spécifiquement pour le site, notons un article de fond de Marie-France Boireau (« Aragon et l’ange de l’Histoire », juillet 2013), des compléments apportés par Lionel Follet à son livre (« En marge des Lettres d’Aragon à André Breton », 25 février 2013, Complément à l’édition des Lettres à André Breton, 1918-1931, Gallimard, 2011) et trois comptes rendus de lecture, chronologiquement :

1. Josette Pintueles, Compte rendu de : Mireille Hilsum, Comment devient-on écrivain ? Sartre, Aragon, Perec et Modiano, Kimé, 2012
2. Marianne Delranc Gaudric, Compte rendu de : Robert Falco, Juge à Nuremberg. Souvenirs inédits du procès des criminels nazis, 2012
3. Hervé Bismuth, Compte rendu de : Pierre Juquin, Aragon, Un destin français, Éditions de la Martinière, 2 tomes, 2012-2013
Le reste de l’activité du site consiste en signalements divers, d’autant plus utiles aujourd’hui que Wolfgang Babilas n’est plus en mesure d’alimenter son site et qu’il renvoie sur le nôtre pour complément d’informations. Corinne Grenouillet a repris et complété la bibliographie de W. Babilas sur Aurélien à destination de ses étudiants. Il faudrait réaliser ce travail de manière systématique, bien que l’interface (SPIP) ne soit pas la plus pertinente pour présenter ce genre de travaux. Certains collègues souhaitant faire connaître leurs travaux communiquent des références et des résumés à la webmestre ; ce fut le cas d’un article de Kedrun Laurie sur les relations entre George Borrow et Aragon publié dans un bulletin confidentiel (« René Fréchet, Louis Aragon and Post-War French Interest in Borrow, Part 2, Louis Aragon », paru dans George Borrow Bulletin 2nd Series, n° 5, London, Autumn 2012, p. 19-43). Il conviendrait aussi de développer cette collecte bibliographique, fort utile aux chercheurs et qui donne de la visibilité aux travaux de recherche.
Enfin, il faut noter deux soutenances de membres de l’ERITA en 2013, celle de l’HDR Corinne Grenouillet le 9 février (« Lectures d’Aragon, écritures au travail. Des romans de Louis Aragon aux témoignages de travailleurs contemporains ») et celle d’Aurore Peyroles le 26 novembre (« Roman et engagement : le laboratoire des années 1930 en Allemagne, aux États-Unis et en France. Autour de November 1918 de Döblin, de USA de Dos Passos et du Monde réel d’Aragon »). Le même mois (le 15), la soutenance de thèse de Florian Mahot-Boudias (« La Poésie insupportable, Politiques de la littérature dans l’entre-deux-guerres européen, autour de L. Aragon, W. H. Auden et B. Brecht ») a montré le regain d’intérêt des jeunes chercheurs pour la question politique.

Les activités individuelles des membres de notre association contribuent aussi au rayonnement de la recherche sur Aragon et Elsa Triolet :
Tout d’abord saluons la parution du livre de Marie-France Boireau, tiré de sa thèse : Aragon romancier de la Grande Guerre et penseur de l’Histoire, Presses universitaires du Septentrion (2013)
Alain Trouvé a publié en octobre 2013, en co-écriture avec Marie-Madeleine Gladieu et Jean-Michel Pottier (Université de Reims), L’Arrière-texte, Pour repenser le littéraire, Bruxelles, Peter Lang (cette notion née dans la sphère privée du couple Triolet-Aragon est devenue proposition théorique, grâce aux contributions d’une vingtaine de chercheurs synthétisées dans ce volume). « L’arrière-texte » a fait l’objet d’un article (Alain Trouvé, « Arrière-texte et histoire littéraire culturelle », Revue Verbum éditée par la Pázmány Péter Catholic University Faculty of Humanities, Budapest).
Corinne Grenouillet, « Le monde noir américain dans la vie et l’œuvre d’Aragon (1920-1945) », Présence africaine : Revue culturel du monde noir, n° 187-1888 : Éloge de l’écrivain, 2013, p. 315-327
Parmi les articles dans la presse, signalons-en deux de Georges Aillaud publiés dans Faites entrer l’infini :
« Sottise ? Haine ? Ou les deux ? » sur l’enlèvement d’une plaque de « Place Aragon » à Chauvigny, dans Faites entrer l’infini, n° 55.
« Une correspondance entre Aragon et Claude Aveline », Faites entrer l’infini, juillet 2013
Deux articles de vulgarisation ont été publiés par Marianne Delranc dans la Presse Nouvelle, Magazine Progressiste Juif. Voir le site de l’UJRE (Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide) : http://ujre.monsite-orange.fr
« Hommage à Aragon », PNM n° 302, janvier 2013
« Aragon, l’antisémitisme et les Juifs dans Les Communistes », PNM n° 305, avril 2013.
Marianne Delranc a aussi participé à l’élaboration du Mini-Livre Elsa Triolet (les livres de la collection Le Mini-Livre mesurent environ 2,5 cm x 3,5 cm), publié par Bernard Vasseur et la Maison Elsa Triolet-Aragon (éditions Biotop, Paris, mai 2013) en donnant des infos, sélectionnant des citations, et relisant l’ensemble.
Quant à Nicolas Mouton, il a publié « Présence d’Elsa Triolet, la femme au secret » dans L’Humanité, le 25 avril 2013.
Plusieurs conférences ont été données :
Marie-France Boireau (membre associé du CEPOC Université d’Orléans) a donné 4 conférences :
« Aragon et la Grande Guerre », Université populaire des Hauts de Garonne, Université populaire des Hauts de Garonne (UPHG), à Lormont vers Bordeaux (juin 2013)
« Les rendez-vous de l’histoire » et « L’écriture de la Grande Guerre dans l’oeuvre d’Aragon », à Blois, octobre 2013.
« Aragon écrivain de la Grande Guerre » à Limoges, Université tous âges, "cultures et loisirs" (novembre 2013)
Josette Pintueles a présenté le 23 novembre dernier : « Les 80 ans d’Aragon à la radio suisse romande » au séminaire de l’ITEM.
Aurore Peyroles a présenté une communication dans le cadre du LXVe Congrès de l’Association internationale des études françaises (ENS, juillet 2013) : « Roman-fleuve et engagement : Les Communistes d’Aragon, ou les méandres de l’engagement romanesque ». (Publication à venir dans Les Cahiers de l’AIEF) et une communication dans le cadre du XXe Congrès de l’Association internationale de littérature comparée (Paris Sorbonne, juillet 2013) : « Blanche ou l’oubli d’Aragon ou le tournant linguistique ».
Nicolas Mouton a été reçu par Antoine Perraud sur France-Culture, le dimanche 20 septembre 2013 pour une émission sur le thème « Quand Aragon faisait son cinéma à la radio » (Tire ta langue). Il a également animé les rencontres de Saint-Denis (7 octobre-30 novembre 2013), en particulier par une conférence « Aragon par lui-même » le 19 octobre. Il participe régulièrement aux travaux de l’ITEM et à l’animation du site de cette équipe (publication d’une lettre d’Armand Salacrou à Aragon etc.).
Alain Trouvé a participé à un colloque sur « Sujet créateur et conscience d’auteur », Université de Bourgogne (12-14 juin 2013 ) et présenté : « Arrière-texte et auteur impliqué, deux cas antithétiques : Aragon/ Ponge »,.
Il a reçu Pierre Juquin à la Bibliothèque Carnegie de Reims le 29 novembre 2013.
Une exposition Lire Aragon a été montée à l’IUFM de Créteil, du 1 janvier 2013 au 28 février 2013 par Patricia Principalli, dans le cadre du trentenaire de la mort d’Aragon (1897-1982) (sites de l’IUFM de Seine et Marne, Melun et Torcy).
Quant aux cours dispensés, Corinne Grenouillet a repris, avec des étudiants de Première et de Troisième année, Les Voyageurs de l’impériale à l’Université de Strasbourg.

Ceux qui n’ont pas vu leurs noms mentionnés dans cette liste les verront l’an prochain :
Ainsi les travaux pour l’édition-papier des Actes du Colloque de Théâtre/Roman (avec en plus un article de J. Le Ray), et les travaux de tâcheron invisible pour RCAET n° 15 (évaluation et relecture de plusieurs articles) que me signale Roselyne Waller ; l’article de Suzanne Ravis-Françon, « Une biographie d’Aragon par Pierre Juquin », à paraître dans le n° 377 de la revue La Pensée (janvier-mars 2014) , dans la rubrique « Vie de la recherche »
Le Dictionnaire Colette (dir Guy Ducrey, Jacques Dupont) en instance de publication verra deux entrées consacrées à Aragon, rédigées par Reynald Lahanque cette année : Aragon, Les Lettres françaises.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0