Site de l’ERITA

Rapport moral 2017 par Patricia Principalli

jeudi 22 mars 2018, par P. P.

Équipe de Recherche Interdisciplinaire sur Elsa Triolet et Aragon, bilan moral de l’année 2017 -17 mars 2018

Nous nous retrouvons dans les bâtiments de l’Université de Paris Diderot-Paris 7. Patricia Principalli, présidente de l’ERITA, fait le bilan moral de l’année 2017.

Cette année a été marquée par la perte de Georges Aillaud, érudit, très fin connaisseur d’Aragon, auteur d’une Chronologie d’Aragon et d’Elsa Triolet (1939-1945) remarquable. Tout un pan de la mémoire politique du XXe siècle a disparu avec lui, comme avec Bernard Leuilliot, mort au début de l’année 2018. Georges Aillaud, à qui un hommage a été rendu à Montreuil en mai 2017, avait à cœur le rapprochement des différentes équipes autour d’Aragon. Son vœu s’est en partie réalisé : les relations avec la Société des Amis d’Elsa Triolet et Aragon, qui signale désormais systématiquement nos séminaires sur son site, se sont resserrées.

L’ERITA poursuit son activité, avec un rythme régulier : 2 séminaires par an + 1 séminaire commun avec l’équipe Aragon de l’ITEM. En 2017 l’équipe s’est ainsi réunie :

- le 18 mars 2017 Après l’AG de 2016 a été prononcée une communication à deux voix par David Gullentops (Université de Bruxelles, VUB-CLIC) et Eddie Breuil (Université de Bordeaux, CÉRÉdI ) :

« Autour des Entretiens sur le musée de Dresde (1957) ».

Cette conférence, rendant compte d’un chantier en cours, visait à retracer le processus de genèse des Entretiens du Musée de Dresde et à mesurer la part d’investissement d’Aragon et de Cocteau dans la réalisation de l’ouvrage.

- le 18 novembre 2017, journée placée sous le thème d’ « Approches croisées ».

Nous avons pu entendre 2 communications académiques : Margaux Valensi, docteure de l’Université Bordeaux-Montaigne, sur le chant chez Aragon et Neruda, et Johanne Le Ray, Université Paris-Diderot, sur la croyance chez Aragon dans Mes caravanes.

Ce même jour, Reynald Lahanque a présenté un bilan d’étape sur l’enquête « Aragon et les écrivains contemporains », correspondant au projet lancé en 2016 sur la réception d’Aragon aujourd’hui ; dans ce cadre, le poète Gérard Noiret est venu témoigner du processus d’écriture et de la manière dont il s’imbrique à sa vie quotidienne et de son rapport à Aragon.

Parallèlement aux séminaires, l’ERITA anime un site, qui assure une veille sur les deux écrivains.

Cette année ont été réalisées 31 mises en ligne (Corinne Grenouillet, Josette Pintueles, Patricia Principalli), dont la nature se répartit ainsi : 9 annonces de publications (articles ou ouvrages), 5 événements (expositions, spectacles…), 4 annonces de séminaires (ERITA et ITEM), 4 « contenus » (une nouvelle lecture de « La rose et le réséda », de Marianne Delranc, le compte-rendu par Roselyne Waller du livre de F. Mahot-Boudias (Poésies insupportables, Politiques de la littérature dans l’entre-deux-guerres (Aragon, Auden, Brecht), Classiques Garnier, 2016 ), la communication de Gérard Noiret, l’actualisation de la bibliographie des thèses par Corinne Grenouillet). S’ajoutent à cela : des hommages à Georges Aillaud, l’enquête lancée par l’ERITA auprès d’écrivains, le rapport moral 2016.

Les productions des adhérents de l’’ERITA

Le nombre des productions 2017 manifeste une vraie vitalité des chercheurs de l’ERITA, d’autant plus notable que pour un certain nombre d’entre eux il ne s’agit pas de leur activité de recherche principale.

Il faut souligner l’arrivée de jeunes docteures ou doctorantes, dont nous espérons qu’elles rejoindront l’équipe durablement.

1-Ouvrages coordonnés par des membres de l’équipe

Ouvrage publié (1)

Édition par Marianne Delranc et Alain Trouvé du livre Lire Elsa Triolet aujourd’hui, à l’écoute du radar poésie, paru aux éditions universitaires de Reims en novembre 2017 ; cet ouvrage a récemment fait l’objet d’une conférence débat le 10 mars 2018 à la maison Triolet-Aragon.

Ouvrages à paraitre (2)

- Édition à venir du numéro 16 de la collection de notre association, RCAET, Aragon international, par Erwan Caulet, Corinne Grenouillet et Patricia Principalli. Cet ouvrage comporte 10 chapitres consacrés à la réception d’Aragon en Europe, en Amérique et au Moyen-Orient, écrits par des chercheurs spécialistes, dont Titika Dimitrioula, adhérente à notre association, sur la réception d’Aragon en Grèce. Il présente également deux inédits remarquables : un échange de lettres entre Ossip Brik et Elsa Triolet au sujet du Congrès de Kharkov, traduite, analysée, contextualisée, présentée par Marianne Delranc-Gaudric, qui renouvèle complètement la compréhension du rôle d’Aragon lors de ce Congrès ; des dessins du jeune Aragon, appartenant à la petite-fille de Robert Alexandre, « Aragon -Dessins inédits (1915) ». Ces dessins sont mis en perspective au sein de l’activité polygraphe d’Aragon, présentés et commentés du point de vue historique, par Hervé Bismuth et Erwan Caulet.

- Le Dictionnaire Aragon coordonné par Josette Pintueles et Nathalie Piégay, à paraitre chez Champion : tous les membres de l’ERITA y ont participé et ont rédigé des notices, en nombre parfois très important.

2-Chapitres d’ouvrages (5)

- Erwan Caulet, « Faire l’histoire de l’histoire littéraire : jalons pour l’approche du cas Louis Aragon », Histoires d’O. Mélanges d’histoire culturelle offerts à Pascal Ory, Christophe Gauthier, Laurent Martin, Julie Verlaine, Dimitri Vezyroglou (dir.), Paris, Publications de la Sorbonne, coll. "Histoire contemporaine", 2017, p. 101-109.

- Marianne Delranc, « Lectures de Roses à crédit : Aragon, Amos Gitaï… », Lire Elsa Triolet aujourd’hui, à l’écoute du radar poésie, Reims, EPURE, 2017, p. 31-53.

- Alain Trouvé, « Lire, écrire, penser : la langue, de l’auteur au lecteur [Aragon, Quignard] », Approches Interdisciplinaires de la lecture, n° 11, « La langue de l’auteur », Reims, Epure, 2017.

- Alain Trouvé, « La Mise en mots et l’arrière-texte : de l’intuition théorique à l’expression poétique », Lire Elsa Triolet aujourd’hui, à l’écoute du radar poésie, EPURE, 2017. 

- Roselyne Waller, l’entrée « Aragon » dans le Dictionnaire culturel de Strasbourg, 1880-1930, publié sous la direction de Roland Recht et Jean-Claude Richez aux Presses Universitaires de Strasbourg, septembre 2017.

3-Articles de revues (2)

Le numéro 69 des Cahiers de l’AIEF, Association internationale des études françaises, paru en mai 2017 contient les communications du LXVIIIe Congrès, dont la troisième journée, le 6 juillet 2016, était consacrée à Aragon, sous la présidence de Nathalie Piégay (Université de Genève) ; y figurent l’article « Aragon, un écrivain pas très catholique » de Corinne Grenouillet et « Aragon antimémorialiste » de Josette Pintueles.

4-Communications mises en ligne (3)

- Mise en ligne en février 2017 des communications de la journée d’études sur Aurélien du 3-décembre 2016 sur le site du laboratoire 3LAM de l’Université du Mans :

Roselyne Waller, « Le gris dans Aurélien »

Marie-France Boireau, « La guerre et le corps fantasmé dans Aurélien d’Aragon »

http://3lam.univ-lemans.fr/fr/publi...

- Mathilde Noëlle Mougin, « Réinventer les communautés dans le récit de leur crise : Blanche ou l’oubli d’Aragon (1967), Horcynus Orca  de Stefano d’Arrigo (1975) et Heimatmuseum de Siegfried Lenz (1978) », in : Le Recueil Ouvert, octobre 2017 

http://ouvroir-litt-arts.univ-greno...

5- Communications (5)

Colloques  

- Hervé Bismuth, « Aragon lecteur de Musset », colloque international La lecture des créateurs, Saadia Yahia Khabou & Soufiane Chaari dir., 23-25 mars 2017, Hammamet, Tunisie.

Journées d’études

- Hervé Bismuth, « La figure du poète dadaïste dans Aurélien d’Aragon », Journée d’étude Université de Bourgogne/Lycée Carnot, Dijon, 17 février 2017. 

Texte disponible à : http://docplayer.fr/48499442-La-fig...

- Erwan Caulet, « Un lieu et un moment de la construction sociale des littératures francophones : la critique littéraire communiste au milieu des années 1950 », intervention à la journée d’études « Constructions sociales des littératures francophones : quelle histoire ? Le cas du continent africain », co-organisation -E. Caulet/Virginie Brinker, Université de Bourgogne-Franche-Comté, juin 2017.

- Mathilde Noëlle Mougin, « L’écriture de l’histoire au détour de la fiction : objets et médias dans Blanche ou l’oubli d’Aragon et Heimatmuseum de Siegfried Lenz », intervention tenue le samedi 20 mai 2017 lors du colloque interdisciplinaire de jeunes chercheur·euse·s « Chemins de traverse en fiction » (ENS Ulm).

Séminaires

Johanne Le Ray, intervention au séminaire ERITA du 18 novembre 2017 : « Mes Caravanes : institutionnalisation du croire et posture du prêtre ».

6-Conférences à destination du grand public (5)

- Hervé Bismuth, « Aragon poète 1940-1963 : Espoirs et désillusions », Office de la culture d’Ambérieu-en-Bugey, 28 mars 2017, puis « Les Amis de L’Humanité », Dijon 15 novembre 2017.

- Marie-France Boireau, conférence « Aragon, écrivain de la Grande Guerre - Journées du Patrimoine 2017 ». Médiathèque Louis Aragon de Martigues, 16 septembre 2017.

- Marie-France Boireau, conférence à l’Hôtel de Ville de Paris sur « Le Jaurès d’´Aragon » organisée par la Maison Elsa Triolet-Aragon, 20 avril 2017.
- Marianne Delranc, conférence à un stage national de l’ANACR (Association des Anciens Combattants de la Résistance) à Saint-Denis (93200), le 2 juin 2017, sur « Elsa Triolet dans la Résistance ».

- Alain Trouvé a commencé, dans le cadre de l’IUTL (Institut Universitaire du Temps Libre) de Reims, un cycle de conférences sur les volumes des ”Sentiers de la création” (Skira, 1969-1976), dont Triolet et Aragon sont les deux premiers auteurs : une série de présentations déjà réalisées ou encore à venir de La Mise en mots et des Incipit  dans les différents sites délocalisés s’ajoutant au centre de Reims : Troyes, Epernay, Château-Thierry, Sézanne, Chaumont, Charleville. Par exemple, pour Elsa Triolet en 2017, la conférence sur La Mise en mots a été présentée à Epernay et à Troyes.

7-Entretiens (1)

Hervé Bismuth : « Sur Aurélien d’Aragon », Radio Cultures Dijon, émission du 22 janvier 2017.

8- Compte-rendu de lecture (1)

Compte rendu par Roselyne Waller, de Florian Mahot Boudias : Poésies insupportables, Politiques de la littérature dans l’entre-deux-guerres (Aragon, Auden, Brecht), Classiques Garnier, 2016, mis en ligne le 23 octobre 2017 sur le site de l’ERITA.

9- Direction de mémoires (2)

- Titika Dimitrioula a dirigé le mémoire de master 2 d’Anastasia Koulochera, traduction commentée du début de Le Rossignol se tait à l’aube d’Elsa Triolet.

- Corinne Grenouillet a dirigé le mémoire de master 2 de Fanny Durand sur « La Prostitution dans Les Voyageurs de l’impériale ».

Pour rappel : signaler systématiquement au bureau une communication à venir, une mise en ligne ou une publication, de façon à ce que l’information soit mise sur notre site, qui a vocation à diffuser les informations, notamment scientifiques, sur l’œuvre d’Aragon et d’Elsa Triolet.

Projets et perspectives

- Il s’agit de poursuivre en la systématisant la réflexion entamée l’année dernière, fondée sur une enquête qualitative auprès d’écrivains contemporains, dont Reynald Lahanque a fait un premier état des lieux. Il est décidé de travailler sur les romans primés ces dernières années.

- Par ailleurs, l’ERITA collabore au projet e-man de l’équipe ITEM-Aragon concernant la numérisation des Lettres françaises, qui fera l’objet des séminaires communs à venir, le prochain ayant lieu le 2 juin 2018.

Les séminaires à venir de l’ERITA sont fixés au samedi 17 novembre 2018 et au samedi 16 mars 2019.

Il a été procédé au vote du bilan financier, présenté par Erwan Caulet, et du bilan moral, adoptés à l’unanimité.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0