Site de l’ERITA
Accueil du site > Le Roman inachevé > Corinne Grenouillet, « La réception du Roman inachevé », Aragon et 1956, (...)

Corinne Grenouillet, « La réception du Roman inachevé », Aragon et 1956, 1991

mercredi 6 juin 2018, par C. G.

Dans l’article téléchargeable ci-dessous, la réception du Roman inachevé dans la presse est analysée à partir d’un ensemble de 38 coupures de presse détenues aux archives des éditions Gallimard, et datant pour la plupart des années 1956 et 1957. La parution du livre ayant eu lieu à un moment de tension dans l’histoire du communisme international (invasion de la Hongrie de novembre 1956), une lecture politique a parfois légitimé des jugements expéditifs ou des silences. Plusieurs articles écrits par des militants communistes, en réaction notamment à un article de Maurice Nadeau, tendent à nier que le livre d’Aragon est traversé par des doutes ou une remise en cause d’ordre politique. Par beaucoup de non-communistes, Le Roman inachevé fut perçu comme la marque du retour d’Aragon au bercail national de la poésie, après les égarements de la poésie militante : on insiste sur la supériorité d’Aragon dans la maîtrise des mètres et des rimes, en y voyant, soit continuité, soit rupture avec l’esthétique des recueils antérieurs. Aragon est-il sincère lorsqu’il se présente en écorché vif ? Les critiques sont là aussi partagés. La critique communiste, se concentrant sur quelques poèmes, appréhende Le Roman inachevé comme un miroir ; le livre est perçu comme le dépositaire de la mémoire du parti, analysé comme « optimiste », tandis que la vie du poète est donnée en exemple. Et c’est à une véritable défense du Roman inachevé que se livrent les critiques communistes, dans une rhétorique marquée par le stalinisme : affirmation de l’existence d’une communauté soudée, complexe de persécution, désignation de l’ennemi, lutte contre un anti-communisme supposé, telles sont les constantes dans la réception de l’œuvre d’Aragon qu’on retrouve ici.

Cet article est paru initialement dans : Aragon 1956, actes du colloque d’Aix en Provence, septembre 1991, ouvrage coordonné par Suzanne Ravis, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 1992, p. 259-280. La pagination du document ci-dessous ne reproduit pas celle de l’original.

Télécharger l’article sur la réception du Roman inachevé en pdf

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0